top of page

Comment Deliverbag est devenu le Deliveroo des valises

Voyager les mains libres, c'est un concept qu'une société bordelaise au départ, Deliverbag, a exporté du Japon. Explications.




Le mot "takkyubin" (prononcé takubine) désigne un concept japonais qui jusqu'en 2017, n'avait pas franchi les frontières de l'Empire du soleil Levant.


Un concept qu'un bordelais, Pierre Le Moignic, a rapporté à l'issue de plusieurs voyages d'affaires et qui consiste à prendre en charge, dès l'aéroport, la gare ou la descente d'un bus, la valise de voyageurs jusqu'à leurs différentes étapes de voyages. Bref, faire disparaître l'encombrant bagage afin de profiter l'esprit tranquille et les mains libres, du déplacement.


C'est sous le nom de Deliverbag que le service nippon d'origine a débarqué à Bordeaux au service des grands hôtels, des voyageurs professionnels mais aussi des particuliers. L'histoire est jolie mais contrairement aux valises, elle n'a pas "marché comme sur des roulettes". Elle a même été stoppée par la crise du Covid-19, et c'est seulement en 2020 que l'activité de Deliverbag renoue avec la croissance et accélère son déploiement en France.



Et les particuliers ?


Quand Stanley Casteran, le gérant et ses partenaires ont repris la société, ils ont opéré un pivot de son modèle économique. Deliverbag compte cinq permanents et mobilise régulièrement 200 freelances un peu partout en France. "Pour le moment, faute d'avoir un outil numérique à la hauteur, nous ne visons plus les particuliers. Cela reviendra sans doute", promet le gérant.


L'activité de Deliverbag - ses services de livraison de bagages, de consigne et bagagerie éphémère entièrement sécurisées et disponible 24h/24 et 7j/7 - reste concentrée sur le marché professionnel du voyage ou séjour d'affaires.


Son siège n'est plus bordelais mais parisien. "Nous sommes encore très attachés et présent à Bordeaux, mais le déploiement de la marque est plus facile depuis Paris", justifie Stanley Casteran. C'est d'ailleurs depuis cette ville que l'entreprise se positionne pour intervenir lors de la coupe du monde de Rugby, puis les Jeux Olympiques.


Article publié le 19 février 2023 par SUD-OUEST

bottom of page